Pas Que Beau
  • Partager sur :
Pas Que Beau
Pas Que Beau
Pas Que Beau
SYNOPSIS
image movie

Création 2016 | Théâtre, peinture, danse | Durée: 45mn | à partir de 3 ans

« Car tout ce qui vit ne peut être vraiment vu. Il y a aussi quelque chose qu’on ne peut voir et qui bouge à l’intérieur. »

Les jeunes spectateurs conviés dans l’intimiste et coloré atelier de Raphaëlle. Cette peintre raconte l’histoire d’un vieux marionnettiste rencontré un jour, sur un paquebot.

En effet, Le Montreur de Marionnettes – c’est comme ça qu’il fallait l’appeler – dans son ultime voyage, lui raconte son incroyable secret. Ainsi, usé par la solitude, alors qu’il profitait pleinement du succès d’un de ces spectacles, lui apparu soudain le Maître d’Œuvre qui proposa de donner la vie à ses marionnettes. Dans l’espoir d’être-ensemble et de devenir bientôt le directeur d’une grande troupe, le Montreur de Marionnettes accepte. A quel prix ? 

Mais alors, sommes-nous sur scène ? Dans un musée ? Sur une piste de danse où résonne des ritournelles poétiques ? Décidément, ce peintre a vraiment l’art et la manière de nous emmêler les pinceaux !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pas Que Beau est un projet transversal. Spectacle à la fois emprunt au théâtre, à la danse et à la peinture. Adaptation à la scène d’un conte peu connu d’Hans Christian Andersen intitulé Le montreur de marionnettes. En convoquant l’histoire de l’art et ses figures emblématiques, cette pièce mêle les arts, parle de la force d’être ensemble et de créer des liens.

Tout d’abord, les spectateurs sont invités à entrer dans l’atelier d’un peintre plus vrai que nature. Puisqu’ici, l’artiste-conteuse nous y raconte ses histoires. En un trait de crayon, les tableaux et les sculptures deviennent des personnages et traduisent des émotions.

Une scénographie malicieuse. L’atelier du peintre se transforme en une véritable caverne magique.

Une antre lumineuse et colorée où se construit le décor. En effet, le décor ne nécessite pas de besoin technique trop lourd. Ainsi, il évolue et se dévoile au fur et à mesure du spectacle. A cet égard, la peinture devient un moyen d’expression scénique. Pour ce qui est de Raphaëlle, elle invite les enfants à en découvrir différentes formes. En somme, les œuvres d’art, dont certaines sont élaborées en direct, créent l’univers de la pièce et les différents personnages du conte. Tout compte fait, l’adaptation est ponctuée de références. Le récit truffé d’expressions et de jeux de mots emprunts à l’art et aux grands artistes de l’histoire. 

Hans Christian Andersen est un romancier, dramaturge et poète célèbre pour ses nouvelles et ses contes de fées.

Auteur Danois du XIXème siècle (1805-1875) reconnu d’abord à l’étranger grâce à ces nombreux voyages. Ses itinérances lui inspirent des récits qui constituent la meilleure partie de son œuvre. Ses romans et pièces n’aient pas connu le succès qu’il souhaitait. Andersen a tout de même été apprécié et reconnu de son vivant grâce à ses contes traduits dans le monde entier. D’abord publiés sous forme d’épisodes, il rédige pour les siècles à venir les destins de la Petite Fille aux Allumettes. Du Vilain Petit Canard ou de la Princesse aux Petits Pois. Ses histoires, traduites en plus de quatre-vingt langues, connaissent un succès durable. Elles inspirent des écrivains, des metteurs en scène, des réalisateurs, des chorégraphes, des sculpteurs et des peintres.

« Le bon et le beau ne s’oublient pas, ils vivent dans les légendes et dans les chants. »

Avant la représentation

Des ateliers mêlant les arts plastiques et les arts vivants permettent aux enfants de comprendre les parti-pris de la pièce, à savoir la pluridisciplinarité artistique de la proposition. Entre activités manuelles et petits jeux théâtraux, les jeunes spectateurs s’enrichissent des formes variées qui peuvent élaborer la mise en scène d’un récit. On peut ainsi aborder l’histoire de l’art et les enjeux d’un conte ou d’une histoire fantastique. On s’amuse à créer de petites mises en scène à son tour… 

Après la représentation

Raphaëlle fait visiter son atelier de peintre et présente les différentes œuvres et matériaux utilisés pendant le spectacle. L’artiste répond à toutes les questions des enfants et lève le voile sur les secrets de ses créations. Pour mieux libérer la parole et les sensations autour du spectacle, de petits jeux de théâtre, de dessins et de maquillage peuvent être mis en place. Les jeunes spectateurs posent des couleurs et des mots sur leurs émotions et refont naître certaines scènes de la pièce par le biais de ces techniques diverses. 

ILS NOUS ONT FAIT CONFIANCE
ÉQUIPE
  • JEU, PEINTURE ET DÉCOR
    Marie-Pierre Lamarque/
  • ADAPTATION ET MISE EN SCÈNE
    Fabien Hintenoch/
  • Marionettes
    Capucine Lamarque/
  • Création musicale
    Jade Set/
  • Design éditorial
    Julie Perrier/
  • Photographies
    Julien Botzanowski/